KYF! - DOSSIER ARTISTIQUE - DICREAM

KYF! logo (1701x1701px).jpg

SYNTHÈSE

KYF! est un spectacle audiovisuel interactif qui met en scène deux musiciens et un vidéaste interconnectés. C’est autrement dit un concert augmenté, pendant lequel les musiciens peuvent contrôler ou modifier la vidéo projetée en direct, ainsi que les lumières.

Le spectacle d’une durée estimée à 75min est construit en plusieurs chapitres qui expérimentent différentes formes d’interactions (générées en direct via l’ordinateur du vidéaste).

Le style de musique (afro/synth) est lié à la thématique du spectacle : le continent africain et ses différentes cultures vues à travers la sensibilité et la subjectivité de l’équipe artistique et de ses invités (artistes, musiciens, danseurs…).

Le spectacle tantôt figuratif, tantôt abstrait, n’a pas de sujet défini. Il ne raconte pas d’histoire linéaire mais aborde des notions tant esthétiques que politiques à travers l’idée que l’envie de créer et de collaborer est universelle. 

VIDEO DE PRÉSENTATION DU PROJET EN 3MIN30 - 2021

GÉNÈSE

 Note d’intention du directeur artistique Youri Fernandez:

Pour comprendre comment nous sommes arrivés à penser ce projet transdisciplinaire, il faut remonter en 2009 lorsque j’ai présenté mon premier vidéo-concert-performance en compagnie de Kevin Bucquet au public du Festival Rencontres Improbables 4 (Cie Lézards Qui Bougent, Bayonne). Alors étudiant en école d’art, j’ai tout de suite compris que cette expérience marquerait un tournant dans ma vie quand j’ai découvert l’intensité des émotions que procure l’art vivant ou autrement dit : l’art du moment présent.

S’en est suivi un grand nombre de recherches : associer des notes à des couleurs, provoquer la rencontre entre un musicien et une installation lumineuse, transformer une rampe de skateboard en instrument de musique ou encore des joueurs de ping-pong en métronomes humains. C’est pourquoi j’ai été épris d’une grande joie le jour où j’ai réussi pour la première fois à contrôler des vidéos et des lumières par des instruments de musique. Imaginant le potentiel de ce nouvel outil, je me suis empressé d’appeler le musicien qui saurait comprendre l’opportunité qui s’offrait à nous.

Le lendemain, Kevin et moi comparions nos agendas pour y inscrire des séances de travail.

La première envie de Kevin fut de se connecter au continent africain. Les masques, peintures ou encore grigris qui ornaient son environnement familial ont toujours suscité en lui une profonde fascination. l'Afrique fait partie intégrante de son être, au même titre que la musique. Il lui est alors paru évident de former un trio avec le batteur/percussionniste Fred Faure. Ce dernier a découvert les musiques traditionnelles africaines à l’âge de 11 ans. Leurs rythmes entêtants, leurs polyrythmies complexes, leurs mélodies répétitives seront donc notre base de travail pour inviter le public à se mouvoir. Nous avons naturellement entrecroisé des influences traditionnelles et contemporaines avec l’envie de faire danser le public, d’invoquer un aspect mystique de la vie ainsi que de célébrer l’art et la culture dans ce monde. 

EXTRAITS VIDEO (TELEPHONE) - PREMIÈRE SEANCE D'EXPERIMENTATION DES INTERACTIVITES - 2020

INFORMATIONS TECHNIQUES

Afin de créer un spectacle à la fois technologique, esthétique et dansant, nous sommes en constante recherche du bon équilibre entre la complexité de l’expérimentation et la simplicité avec laquelle le public pourra la comprendre. Les possibilités d’interactions entre le son et l’image étant infinies, il s’agit de créer un langage adapté au public afin que les interactions son/image paraissent simples et naturelles.

La manière dont les musiciens utilisent leurs instruments augmentés doit prendre en compte l’aspect narratif de la vidéo. Leur « jeu » avec l’image et la lumière devient alors un élément ludique pour le spectateur.

La vidéo traitera de nombreux sujets tels que le corps, les motifs, la peinture, l’architecture, la danse, les instruments, la végétation, et autres éléments géographiques et culturels. Les images sont produites grâce à des caméras numériques, des logiciels de graphisme (Photoshop/Illustrator), des logiciels de montage et d’animation (Final Cut/After Effects), des lignes de code (shaders), ou encore des webcams ou téléphones portables qui filment et diffusent les musiciens en direct.

La vidéo projetée sur un écran (à l’aide d’un vidéo-projecteur) ainsi que le jeu de lumières (led) sont controlés par un même logiciel : Millumin (logiciel professionnel destiné au monde du spectacle, permettant d’intégrer de la vidéo et des interactions sur scène)





 

Capture d’écran 2022-01-16 à 18.26.33.png

Ce même logiciel est relié aux instruments grâce à des câbles Midi, audios et ethernet qui permettent aux musiciens d’envoyer des informations affectant l’image ou la lumière au bon vouloir du vidéaste. Contrairement à un simple vidéo-concert, les musiciens ne sont pas contraints par la temporalité des séquences vidéos puisqu’ils les contrôlent eux-mêmes. Il leur est possible d’improviser, de changer le tempo, d’allonger ou d’écourter un chapitre selon l’envie du moment, de rendre le jeu plus vivant et spontané. En plus de la prouesse technique que le spectateur pourra comprendre ou ressentir, l’intérêt du rapport interactif entre le son et l’image réside dans cette notion de liberté qui donnera un caractère unique à chaque représentation.

Grâce à des microphones dirigés vers le public, ce dernier pourra lui aussi interagir directement avec la vidéo. Cette expérience incluante sensibilisera le spectateur au concept transdisciplinaire.

 


Le « set up » des musiciens se compose d’une batterie acoustique équipée de capteurs, d’un drumpad (équivalent d’une batterie numérique), d’un Moog (synthétiseur analogique), d’un second clavier Midi, d’un ordinateur qui émet des enregistrements sonores ainsi que des effets grâce au Logiciel Ableton Live.

L’objectif pratique de ce spectacle est de pouvoir transporter dans un même camion de 5m3 :
- les deux musiciens et le vidéaste
- les instruments
- l’écran et sa structure de 4x4m
- le vidéo projecteur
- les lumières
- les ordinateurs

Seul le matériel de diffusion sonore (et quelques lumières additionnelles selon la taille du lieu) sera nécessaire pour se produire. L’aspect novateur et spectaculaire du dispositif permet de proposer un vrai « show » à un prix abordable afin d’assurer la diffusion et donc la pérennité du projet. 

INTENTIONS TECHNOLOGIQUES / ARTISTIQUES

À l’instar des expérimentations du Collectif Sin, du film de l’opéra The Cave (Steve Reich et Beryl Korot, 1993 - dans lequel des musiciens jouent une partition sur un clavier d’ordinateur et créent à la fois une rythmique sonore et visuelle) nous aimons créer des ponts entre images et sons.

D’une part car nous pensons que la forme a une place importante dans une oeuvre et que les interactivités images/sons sont un axe de recherche fondamental et infini. En effet il existe maintes manières de rendre visibles les sons (et vice versa), plus ou moins intuitives ou logiques, brutes ou complexe, naturelles ou technologiques.

D’autre part car nous aimons mettre en avant la porosité qui existe entre différents univers. Plus largement que le projet KYF! nous aimons encourager la collaboration entre musiciens, artistes contemporains et tout autres créateurs, ainsi que leur donner la possibilité de se produire dans des lieux non-prédestinés à leurs activités. Nous pensons qu’il est important pour l’homme de sortir de sa zone de confort et de découvrir des mondes inconnus, d’être dans une posture d’humilité, de curiosité et de partage afin de pouvoir relativiser sur ses propres habitudes et conditionnements. Ainsi, le projet KYF! est ambassadeur de nos convictions autant par sa forme que par son sujet, l’Afrique, qui a éveillé la curiosité de notre équipe artistique et nous a donné la chance de collaborer à ce jour avec Chrysogone Diangouaya (Danseur, originaire du Congo) et huit musiciens afropéens (Kikoue, Aziz Aflack, Kyekyeku, Rebecca M’boungou, Hamid Moumen, Seydou Diabate, Bako et Malikal Diop).




 

dicream the kyf invitational 3.jpg
270986036_664668281220313_1959720798262666402_n.jpg

Les 8 musiciens invités / The KYF! Invitational - 2021

Vinyl Record PSD MockUp KYF!.jpg
Vinyl Record PSD MockUp the kyf invitationam.jpg

tests / idées de graphisme EP

ETAPES DE TRAVAIL / OBJECTIFS

A ce jour nous avons effectué huit résidences de travail en groupe entrecoupées de moments de création et de recherches individuelles.

Nous avons commencé par nous concentrer sur la mise en place technique des interactions, puis la réalisation d’une vidéo de présentation live du projet sous forme d’un « medley » regroupant plusieurs expérimentions en 3min30. C’est cet objet audiovisuel qui nous a permis de très rapidement présenter KYF! à nos partenaires qui sont devenus les co-producteurs du projets (Cie Lézards Qui Bougent Fabrik Théâtre Opéra (64), Catach Culture (40), L’Atabal (64), La Scène Aux Champs (40), After Before (47)…) et notre premier partenaire institutionnel : Cultures Connectées (dispositif de soutien à l’appropriation du numérique par les acteurs culturels en Nouvelle-Aquitaine).


 

kyf! - gaztetxe.png

Mizambu Gaztetxe (64)

kyf captation résidence juin 2020 - escm-12.jpg
kyf résidence atabal.jpeg

Atabal (64)

ESCM Ste Croix (64)

CATACH_KYF_V1-1.jpeg
Capture d’écran 2021-01-03 à 19.22.02.png

La Mamisèle / Scène Aux Champs (40)

La Chapelle St Augustin / Catach (40)

271387738_897631567422786_4699743039537920900_n.jpg

Camiade / Catach (40)

Suite à l’engouement notable que provoquait ce projet sur notre entourage et nos partenaires, Dômes Studio a décidé de concentrer ses efforts sur la production de KYF!. Nous avons très rapidement eu une promesse d’achat du spectacle par nos partenaires et avons pu créer un agenda de résidences. Nous avons ensuite intégré le parcours Résidences en Territoire de l’Office Artistique Région Nouvelle Aquitaine, puis obtenu le soutien du Centre National de la Musique (Diffusions Alternatives) sur la production du chapitre The KYF! Invitational. Ce dernier comprend huit vidéos qui seront aléatoirement intégrées d’une représentation à l’autre mais feront aussi l’objet d’une action médiatique pour laquelle nous travaillons sur la relation média avec notre attachée de presse pour une sortie en avril 2022.
 

1 DES 8 ÉPISODES DE THE KYF! INVITATIONAL - MONTAGE TEST / NON MIXÉ

Avant cela, nous travaillons sur la sortie du site web de KYF! qui sera construit autour d’un objet artistique original : une vidéo interactive permettra aux visiteurs du site internet de modifier en direct le son et l’image de la vidéo (avec les touches AZERTY du clavier d’ordinateur / avec une répartition de l’espace de l’écran de téléphone en zones tactiles). Ainsi le public aura la possibilité d’expérimenter le procédé que nous utilisons en live et pourra ainsi avoir un aperçu de ce que vivent les musiciens sur scène. C’est une manière de sensibiliser notre public grâce à des outils à la fois artistiques et technologiques. Sortie prévue courant février (selon les avancées du développement des interfaces de jeu).
 

EXTRAIT - VERSION BETA/TEST - VIDEO INTERACTIVE SUR SITE INTERNET

Notre objectif est de profiter de l’aura médiatique de ces sorties prévues pour fournir à notre futur booker du contenu conséquent afin de démarcher les salles et festivals pour la saison 22/23.  En effet, nous comptons assurer la diffusion du spectacle lors de sa première sortie en novembre 2022, puis sortirons un EP début 2023 pour aider au démarchage de la tournée à venir qui sera mise en place par le booker en question.
 

Nous avons d’ores et déjà un regard sur la globalité du spectacle mais travaillons chaque chapitre indépendamment. Nous prévoyons encore plusieurs résidences afin de creuser le contenu de chaque chapitre, tout en abordant les interactivités de lumières et la scénographie. Naturellement, nous continuons aussi à chercher les fonds nécessaires à la production du spectacle dans les meilleures conditions possibles. C’est ensuite lors des quatre dernières semaines de création en octobre/novembre 2022 que nous préparerons la version finale du spectacle dans son intégralité. 
 

MEDIATION

En parallèle de nos résidences nous mettons en place des actions de médiations qui permettent de rentrer en connexion avec différents publics. Les interactions instrument/vidéo sont pour nous un outil privilégié pour entrer en contact avec des personnes qui découvrent cet univers de possibilités.Nous avons notamment créé un atelier en deux temps :
- coloriage de mandalas aux inspirations africaines / temps propice à la discussion
- initiation au tamtam « connecté » / les mandalas précédemment coloriés sont insérés dans le logiciel de diffusion et connectés au tamtam et à un vidéo-projecteur. Chaque percussion sur l’instrument déclenche l’image suivante. Ainsi la personne effectue simultanément un rythme sonore et une animation vidéo.

 

20 dossier artistique 2021 Mediation2.jpg

Ateliers de médiation en collaboration avec Catach,
la ville de St Martin De Seignanx
et les travailleurs handicapés de l'ESAT Montrouge (40)

ANNEXE : ÉLÉMENTS SONORES

KYF! x Chrysogone Diangouaya (Danseur)KYF!
00:00 / 14:46
KYF! x KIKOUE (flûte)The KYF! INVITATIONAL (unmixed)
00:00 / 02:45
KYF! x HAMID MOUMEN (guembri)The KYF! INVITATIONAL (unmixed)
00:00 / 05:00

ANNEXE : ÉLÉMENTS VISUELS

126386629_195936718745244_4670956789338536981_n nb.jpg
kyf capta residence gaztetxe juillet 2020  2.jpg
20210309_144549.jpg
ginger.jpg
Capture d’écran 2022-01-17 à 00.55.47.png
Partenaires institutionnels (Cultures Connnectées / OARA / CAPB / CNM)
Logo-CNM-Centre-National-de-la-Musique copy.png
1200px-Logo_Nouvelle-Aquitaine_2019.svg.
OARA_CMJN-01.png
logo capb transparent.png
Coproducteurs
lezards logo.png
scène aux champs rond.png
LOGO CATACH 2020 noir.png
logo atabal.png
after before logo.jpg
Autres partenaires
1577100385539.jpg
raymuse agency logo rond.png
le-circus.png
logos the next movement.png
logo_bouney_new.png